Archives mensuelles : février 2016

Journal « le Monde » sur la Conference des réfugiés 

( cette article est payant)  http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/02/29/a-hambourg-des-refugies-et-des-migrants-de-tous-pays-se-sont-reunis-pour-s-exprimer_4873373_3214.html )

A Hambourg, des réfugiés et des migrants de tous pays se sont réunis pour s’exprimer

LE MONDE | 29.02.2016 à 06h54 • Mis à jour le 29.02.2016 à 12h47 |

Par Frédéric Lemaître (Hambourg, Envoyé spécial)

Certains sont venus d’Italie, de France, de Grande-Bretagne, de Tunisie, de Pologne, du Danemark, de Belgique et, bien entendu, d’autres villes d’Allemagne. En tout, plus de 1 600 réfugiés et militants se sont retrouvés du 26 au 28 février, à Hambourg, pour participer à une « conférence internationale des réfugiés et des migrants », au moment où l’Europe ferme de plus en plus ses portes. Des Togolais, Camerounais, Maliens, Syriens, Afghans, Roms, Erythréens, Ghanéens, Irakiens… Souvent sans papiers, toujours sans argent, nombre d’entre eux ont pris le risque de franchir une ou plusieurs frontières pour s’exprimer et donner une autre image d’eux-mêmes que celle véhiculée par les discours politiques.A l’origine de cette rencontre : les « Lampedusa à Hambourg », des Africains qui, après être arrivés en Italie en 2011, ont fini par se retrouver dans ce port de la Baltique où ils ont déjà mené plusieurs actions sous le mot d’ordre : « Nous sommes ici pour rester. » Puissamment aidés par le théâtre de Kampnagel – un des quatre théâtres publics de Hambourg – qui a mis sa logistique à leur disposition, les « Lampedusa » ont réuni 70 000 euros (dont 24 000 apportés par la fondation Robert Bosch) pour payer le déplacement et les repas des participants. Côté hébergement : les 800 personnes qui ne venaient pas de Hambourg ont été, pour la plupart, logées chez des particuliers. Les débats en séance plénière (traduits en sept langues par des bénévoles) et les ateliers de travail furent plus consensuels qu’on aurait pu le penser.

Alors que dans les foyers, la cohabitation entre catholiques et musulmans ou entre Arabes et Africains n’est souvent pas facile, les participants ont su faire taire ces divergences. Tous portent deux revendications principales : la liberté de circulation et la liberté d’installation.

« Comment se fait-il que dans l’espace Schengen, nous n’ayons souvent pas le droit de sortir de la préfecture [en France] ou de l’Etat-région [en Allemagne] ? », observe Sisseko, un militant parisien de la Coalition internationale des sans-papiers et migrants (CISPM).

Lors de la conférence internationale des réfugiéset des migrants à Hambourg, des participants dessinent unebannière le 27 février 2016.

Née en 2011 à l’initiative de réfugiés en France et en Italie, la CISPM est désormais présente dans plusieurs pays européens et commence à être reconnue par les autorités européennes. Bien sûr, ces réfugiés sont les mieux placés pour savoir que leurs revendications ne sont pas vraiment dans l’air du temps. Patrick, membre italien de la CISPM, juge même qu’après la fermeture de la frontière autrichienne au col du Brenner, « il y a un autre Lampedusa en train de se constituer dans le nord-est du pays ».

L’égoïsme de l’Europe
Les réfugiés n’ont évidemment pas la même approche de la situation que les Occidentaux. « Moi, en 2008, il m’a fallu près d’un an pour passer de la Turquie à la Grèce. Maintenant, il suffit de quelques jours », se félicite Adam, un Africain qui vit à Berlin. Loin de s’en prendre aux passeurs, tous dénoncent l’agence Frontex, créée par l’Union européenne pour protéger les frontières, et s’en prennent à l’égoïsme de l’Europe. « C’est depuis la conférence de Berlin en 1885 que l’Afrique est dans une situation chaotique. Il faut réécrire une histoire de l’Allemagne et de l’Afrique et procéder à la réconciliation », juge Emmanuel, de la République démocratique du Congo, en référence à la réunion organisée par le chancelier Bismarck qui va favoriser le partage de l’Afrique entre les puissances coloniales. « On chasse les migrants mais dans le même temps, des entreprises européennes achètent nos terrains pour produire des denrées destinées à l’exportation. La population est sans terre », poursuit-il.

Mais migrer vaut-il vraiment le coup ? « Mourir en mer parce qu’on fuit la guerre, cela ne marche pas. J’essaie de dissuader les gens de venir. Il faut surtout se battre pour la démocratie dans nos pays », constate une Africaine immigrée à Londres. Pour tenter de limiter les naufrages en Méditerranée, « 120 militants répartis dans 14 pays ont créé en octobre 2014 Alarm Phone, un numéro d’urgence. Quand on nous appelle d’un bateau, on connaît immédiatement sa position et on alerte les secours. On a déjà reçu 5 000 appels », explique Mouni, un Tunisien.

Les problèmes commencent bien avant l’Europe. « Je suis venu en Europe tellement les Algériens et les Marocains sont racistes », témoigne Dao, un Malien, réfugié en Allemagne. « Au Maroc, on tue les migrants »,affirmeTrésor, un Camerounais. Partout, la situation ne peut que s’aggraver. « Vu les conflits au Moyen-Orient et les différences de revenus entre l’Afrique et l’Europe, la vague migratoire va se poursuivre », quelles que soient les mesures prises par l’Union européenne, juge Ali, un des organisateurs de la conférence. Signe qu’ils n’attendent rien des politiques, aucun n’a été invité à s’exprimer. Prochain rendez-vous : à l’automne, à Berlin.

 Frédéric Lemaître (Hambourg, Envoyé spécial)  journaliste

Publicités

L’incroyable conférence de Hamburg

Plus de 2 000 personnes participent à la Conference de Hamburg qui s’est tenue du vendredi 26 au dimanche 28 Fevrier 2016.

12772938_966892540027173_1492150626_o

Internatioanle Conférence Hamburg

  En tant que défenseurs des droits de l’homme, migrants, sans papiers, réfugiés et représentant de différentes organismes, la rencontre a rassemblé toutes les plates formes de luttes pour la justice, l’égalité des droits avec le témoignage des oppressés.
 La participation de plus de 9 pays est venue plutôt renforcer l’aspect international de cette rencontre, faisant que les sujets débattus atteignent un niveau multidimensionnel.
Des expériences ont été partagées, notemment la politique intérieure comme extérieure de l’UE, la dite « crise des migrants » sans se déconnecter de l’atmosphère relationnelle des étrangers vivant avec les Européens !
 Nos attentes ont été clairement expliquées dans une double variante:
Premièrement, le pouvoir de définition des migrants et réfugiés, le « Definitionsmacht » .
Il a été soutenu que ceux ayant vécus des histoires de mouvements liées à des politiques tel que l’immigration, devraient d’eux mêmes parler de leurs expériences et discuter ensemble des solutions courageuses accompagnées de celles des soutiens…
 Ensuite, dans un sens plus générale, l’engagement de tous dans la lutte politique reste de prime à bord une libération individuelle avant d’etre une contribution pour l’action solidaire et, dans ce sens l’indifférence grandissante des personnes concernées de pret ou de loin ne fait que rappeler les grandes catastrophes dont nous n’avons pas suffisement tiré d’enseignements.
 12773292_966892556693838_56513613_o
 Ce qui étaient intéressant dans ce sens est aussi le témoignage de Muhammed, jeune Syrien qui a déclaré dans un Workshop : « Le danger de l’Europe est dans l’avenir. Quand aux yeux de tout ce qui se passe aujourd’hui, l’oppression, les multiformes de guerres, les violences sous toutes les couleurs en tout lieux , aux yeux des petits enfants , quelle sera la réponse de certains quand ces enfants leurs demanderons de savoir ce qu’ils ont fait face aux exactions de leur gouvernement » Pour certains rien, pour d’autres peu de choses...
Raison pour laquelle , en tant que CISPM, nous avons rappellé dans un Workshop sur la politique intérieure que ce n’est pas à nous de démissionner de nos revendications tout en abandonnant le travail de visibilité et d’informations aux seuls politiciens de gauche ou de droite, qui exploitent plutot tous les symbols isolés à des fins electorales sous pretexte de construire l’histoire.
Cependant, la véritable histoire, ce n’est eux qui la font. Nous ne demandons qu’`a  y faire notre petit chemin.
12787260_966892566693837_1352942064_o

International Conférence Hamburg

 Notre lutte n’est aucunement nous contre eux (Politiques ) mais, une revendication pour le respect de la valeure humaine en ceci que le pouvoir des gouvernements ne devrait en aucun cas etre le libertinage sur quiconque.  Ceci sur tous les plans, pour tout le monde !
 Cette Conference à été surtout le miroir de la conscience citoyenne qui continue à se batir mieux  face aux dernières actualitées internationales et qui nous interpelles à un véritable challenge: celui de répondre aux problèmes politiques par des engagements concrèts !
 Nous avons surtout rémarqué l’incroyable solidarité des bonnes personnes qui ont oeuvrés et ont compris comme le disait l’Abbe pierre: « Pour ceux qui sont honnetement riches,  la fortune en temps d’épreuves doit etre partager, venant au sécours » et  à rétablir l’équilibre pour ceux qui n’ont plus le moindre espoir.
La question reste à savoir quelles peuvent etre les conséquences d’une telle politique sur la durée! quand on sait que le moindre espace de répit est récuperé par des mouvements nationalistes! N’est il pas l’occasion de soutenir l’exemple de « Lampedusa in Hamburg »qui, avec d’autres  initiatives ont ouvert un espace de synergie et d’éducation à la politique?
Geraud
CISPM/Germany
Sotp War On Migrants
Lien

No-Stress-Tour 2016, first edition

0001

No Stress Tour Poster

Summer is the time when lots of things are happening in Germany, also in and around Berlin.  People profit of the sun, they become more active and open up. This offers opportunities, particular for refugees, to think of new strategies to build up a better communal life.
For this reason CISPM and Afrique Europe Interact, international networks for emancipation and integration of refugees, are planning a project called „No Stress Tour“, which should take place this summer from July until October.
The aim of the project is to bring refugees and other inhabitants of the city closer to each other and to provide support with regard to the current complex asylum policy.

Despite the willingness of refugees, to open up to other residents and the willingness of other citizens to reach out to refugees, we noted that there are still barriers, based on anxious informations. „Refugees are rapist, suicide assassins or simply undesirables and Germans are historically radical racists“

– this opinion, which is based on individual cases and is used for the electoral game influences the public opinion, causing despotism on one side and stress among others . As the „No Stress Tour“ is primarily organized and planned by persons which are themselves refugees and European citizens, they will also directly or indirectly profit from the benefits the project offers.
Because of its flexibility, the „No Stress Tour“ facilitates the exchange between refugees and other inhabitants of the districts and sensitizes people on issues such as the controversial asylum policy, with special focus on the emancipation of women and children.
To achieve our goal, we will organise weekends full of activities in various refugee camps from July to October, which will be carried out in two camps each month in or around Berlin and Bielefeld.

Invited are in particular refugees, citizens of the concerning districts, doctors and lawyers for refugees, mayors, socially active groups and people with migration background.
The various activities are adressed to all the persons directly concerned.

To the citizens of the districts, to all refugees and particular to all woman and children.
Planned weekend schedule for the „No Stress Tour“:

 Friday:
· soccer: mixed: Neighbours of the Heime/ Refugees
· Exchange concerning ‘Stress’ with families, women and children (with a psycholgist)

 Saturday:
· volleyball: mixed: Women/Men
· Exchange with families, women and children (With an Imam)

 Sunday:
· Music workshops (choir)
· space for children to play
· concert – performances of 5 different groups of artists

12980794_992867667429660_313298854_o
Besides the fact that we want to bring the citizens closer to refugees and at the same time to show refugees that there are people supporting them in their rights, we also want to conscientize and enforce women who particularly live in a difficult situation facing special troubles being women, as well as we want to conscientize children in their right to education.
Due to the participation of the refugees themselves and locals, we expect this poject to be very promising.
But of course the activities which will take place directly in the camps throughout the hole
weekend require financial support.
We hope to establish a good atmosphere between all inhabitants in order to continue and to improve the project in the next years.

Contact us:
no.stress.tour.2016@gmail.com
Facebook:  No Stress Tour

Be part of our Team:
Each Sunday, 16:00-18:00h,
Seminarraum next to Café Kotti, Adalbertstr. 4 (U8 Kottbusser Tor)
Organinised by: The No-Stress Team and supporters

Support us : 

Borderline-europe e.V ;  Bank : Gls Gemeinschaftsbank;  Purpuse : No Stress Tour

IBAN: DE54 4306 0967 4005 7941 02 ;

BIC: GENODEM1GLS

No-Stress-Tour 2016, the first edition

12755024_964502120266215_857966929_o

« No-Stress-Tour 2016, First edition  »       Flyer made by Mathis…

Summer is the time when lots of things are happening in Germany, also in and around Berlin.
People profit of the sun, they become more active and open up. This offers opportunities,
particular for refugees, to think of new strategies to build up a better communal life.
For this reason CISPM and Afrique Europe Interact, international networks for emancipation and
integration of refugees, are planning a project called „No Stress Tour“, which should take place this
summer from June until October.
The aim of the project is to bring refugees and other inhabitants of the city closer to each other
and to provide support with regard to the current complex asylum policy.
Despite the willingness of refugees, to open up to other residents and the willingness of other
citizens to reach out to refugees, we noted that there are still barriers, based on anxious
informations.
„Refugees are rapist, suicide assassins or simply undesirables and Germans are historically
radical racists“ – this opinion, which is based on individual cases and is used for the electoral game
influences the public opinion, causing despotism on one side and stress among others .

12787425_964502146932879_1109649133_o

No-Stress-Tour 2016, First edition… Made by Mathis

As the „No Stress Tour“ is primarily organized and planned by persons which are themselves
refugees and European citizens, they will also directly or indirectly profit from the benefits the
project offers.
Because of its flexibility, the „No Stress Tour“ facilitates the exchange between refugees and
other inhabitants of the districts and sensitizes people on issues such as the controversial asylum
policy, with special focus on the emancipation of women and children.
To achieve our goal, we will organise weekends full of activities in various refugee camps from
June to October, which will be carried out in two camps each month in or around Berlin and
Bielefeld.
Invited are in particular refugees, citizens of the concerning districts, doctors and lawyers for
refugees, mayors, socially active groups and people with migration background.
The various activities are adressed to all the persons directly concerned.
To the citizens of the districts, to all refugees and particular to all woman and children.
Planned weekend schedule for the „No Stress Tour“:
Friday:
· soccer: mixed: Germans/ Refugees
· Meeting and discussion with woman and children
Saturday:
· volleyball: mixed: Woman/Men
· Meeting and discussion with woman and children
Sunday:
· guided tours in camps, concert
· performance of 5 different groups of artists
· Asylummonologue
· Discussion about asylum laws and policy
Besides the fact that we want to bring the citizens closer to refugees and at the same time to
show refugees that there are people supporting them in their rights, we also want to conscientize
and enforce women who particularly live in a difficult situation facing special troubles being
women, as well as we want to conscientize children in their right to education.
Due to the participation of refugees and locals, we expect this poject to be very promising.
But of course the activities which will take place in the camps throughout the hole weekend
require financial support.
We hope to establish a good atmosphere between all inhabitants in order to continue and to
improve the project in the next years.
Contact us: no.stress.tour.2016@gmail.com
Organinised by: CISPM/Ger;Afrique Europe Inter act, BÜKO; AEI/Wien; M4E;

Information générale sur la conférence des réfugié(e)s et migrant(e)s…

 

A tous les participants de la Conférence,
dans moins d´une semaine aura lieu la Conférence internationale des réfugiés et des migrants 2016 à Hambourg. Il semble qu´il soit exactement le bon moment pour nous de nous réunir et de discuter ensemble de nos luttes communes. Nous travaillons dur pour faire de cette conférence un succès politique et nous souhaitons ici vous présenter en quelques lignes le déroulement de ces trois jours.

Un aperçu final du programme sera publié dans les prochains jours sur notre page facebook et sur le site Web. En dernier point de cette lettre d´information, vous trouverez une liste des besoins encore à couvrir.
Info genérale sur les trois jours:

Women´spsace: une salle est dédiée aux femmes également pour les filles, les trans, lesbiennes et intersexes

Kids space: une équipe de baby-sitters prend en charge vos enfants – venez en famille!

Law Clinic: consultations individuelles et privées avec des avocats spécialisés – le samedi et dimanche

Performances, concerts, projections de films, etc

Des échanges entre les différents groupes de réfugiés et migrants venus d´Allemagne et d´autres pays

Job Desk: nous aurons besoin de l´aide de volontaires – voir le dernier point de cette lettre d´info

La langue officielle de la conférence est l´anglais. Traductions simultanées en français, arabe, farsi/dari, serbo-croate, tigrigna, kurmandji, allemand, turque et en langues des signes internationales si nous trouvons assez de traducteurs.

Frais de déplacements: nous nous efforçons de couvrir vos frais de déplacement mais le budget étant serré nous ne pouvons les prendre en charge pour tous. Demandez donc à vos associations / fondations / groupes locaux de vous soutenir financièrement. Nous recommandons donc de voyager en groupe pour des raisons de sécurité et pour réduire les coûts de voyage.

>> Si vous avez besoin d’aide pour vos frais de voyage, vous pouvez nous contacter: refugeeconference.travelcosts@riseup.net

Trois repas sont fournis par jour gratuitement, et pour ceux qui le peuvent merci de faire und don. Si possible, merci d´apporter vous-même les boissons (bouteilles d´eau).

Hébergement: nous essayons d´organiser un hébergement pour toute personne qui en aurait besoin. Apportez vos sacs de couchage et des matelas de camping si vous en avez!

Inscription: nous sommes complets! Merci de vous assurer avant de venir à Hambourg que vous ou votre groupe soit bien inscrit.

Legal Team (EA): une équipe de conseillers juridiques vous aident pour tout problème au passage des frontières ou en cas de contrôle racises. Appelez le numéro d´urgence: 0049 157 72 37 00 55.
Vendredi 26 février, début de la Conférence

Arrivée si possible à partir de 16h00 à Kampnagel, Jarrestrasse 20, 22303 Hambourg,

>> Si vous avez des problèmes pour vous rendre à Kampnagel, vous pouvez vous rendre à la tente du groupe Lampedusa qui se trouve entre la gare centrale et la gare autoroutière (addresse: Steindam 2, 20099 Hambourg). De là, des membres de l´équipe d´organisation vous mèneront jusqu´à Kampnagel.

>> à Kampnagel vous y trouverez de quoi manger et le temps pour des premiers échanges informels.

À19h00 la conférence ouvrira officiellement avec une première table-ronde dans la grande salle k6 (850 places). La soirée se poursuivra de manière informelle et festive.
Samedi 27 février:

Un petit déjeuner est servi sur place pour ceux qui en ont besoin. La conférence débute à nouveau à 10h00 avec le programme principal.

Il y aura ce samedi trois table-rondes dans la grande salle k6.

>> Il sera abordé : les luttes et l’auto-organisation aux frontières de l’Europe, le racisme quotidien en Allemagne et dans d´autres pays, les renvois à la frontière, la violence contre les femmes, les nouvelles lois contre les réfugiés.

Toutes ces discussions seront traduites simultanément dans plusieurs langues grâce à des casques d´écoute.

Parallèlement il y aura plus de 30 ateliers en plus petits groupes permettant d´aborder des thèmes de manière plus détaillés.

Partir de 20h00, concert et fête 🙂
Dimanche 28 février

À partir de 10h00 dans la grande salle k6 nous allons réunir les résultats des diverses table-rondes et groupes de discussion pour ensemble élaborer une stratégie à suivre pour le futur

>> Eventuellement ces revendications seront transcrites dans une déclaration commune et/ou relayées par une manifestation en espace public

Fin de la conférence vers 15h00
Besoins à couvrir :

plus de traducteurs pour les langues décrites plus haut :

>> les plus demandées sont actuellement : Français Anglais, Anglais –> Dari/Farsi, anglais –> tigrigna, anglais –> serbo-croate, anglais –> kurmandji, anglais –> turc

>> si vous pouvez traduire ces langues à partir de l´allemand, faîtes-nous signe!

Plus de places d´hébergements car nous attendons plus de participants que le nombre officiel

beaucoup de volontaires pour aider pendant la conférence (nettoyage, cuisine, etc.)

des dons vis la campagne de crowdfunding sur https://www.nordstarter.org/refugeeconference

si vous pouvez mettre la main à la pâte contactez les organisateurs à cette adresse : conference.hamburg@riseup.net . Merci !!!
Nous avons hâte de vous rencontrer tous lors de ces trois jours !!!!

Solidairement,

L´équipe d´organisation de la Conférence Internationale des Réfugiés et Migrants 2016 | Hambourg | @ Kampnagel

Maroc : Les meurtriers de Charles Ndour condamnés à 20 ans de prison

fb36b6902ac61523faf0dc58be1f62c4_thumb_565Enfin un verdict dans l’affaire Charles Ndour. Les 3 suspects marocains mis en cause dans l’assassinat de Charles Ndour, le ressortissant sénégalais tué en août 2014 au quartier Boukhalef de Tanger ont été condamnés à une peine de 20 ans de prison ferme, rapporte un site d’information sénégalais citant des sources consulaires sénégalaises.

« Au  nombre de trois (3), les assassins de l’étudiant originaire de Fadiouth ont été condamnés à 20 ans de prison. En sus de la condamnation pénale, ils devront allouer à la partie civile, des dommages et intérêts consistants », révèle Massamba Sarr, le Consul du Sénégal à Casablanca.

Des révélations balayées d’un revers de main par le père de la victime, surpris de l’annonce d’un tel verdict. « J’ai été informé ce matin [aujourd’hui] de la sortie du Consul général du Sénégal à Casablanca sur cette affaire. J’avoue que nous n’avons été ni informés ni impliqués dans ce procès. Et nous attendons de voir », affirme Antoine-Marie Ndour à Actusen, un site d’information sénégalais. « Depuis le début, rien n’a été clair dans cette affaire. Il y a eu beaucoup de confusions », a ajouté le père de Charles Ndour.

CISPM/Ger/Berlin

Lomnava musick Band in Hamburg

12736939_959972964052464_2098809423_o

As part of the Conference to be held in Hamburg, from February 26 to 28, many refugees of the band will do an fantastic performance, The group of renowned artist Refugees kokou Ayena, we will color the Conference… you are welcome to the conference has support of refugees and their expertise.

CISPM/Germany/Berlin

06 of Febuary 

  
Stop the war on migrants

Without hesitation the Guardia Civil used rubber bullets and tear gas on the 6th of February 2014 in Tarajal (Morocco), to stop migrants who tried to reach Ceuta swimming, killing 15 people.

In autumn 2015, the judge concerned with the case closed the proceedings against 16

Policemen sued by Spanish NGOs. To commemorate the tragedy of Tarajal and in

solidarity with the migrants, numerous activities will take place in France, Germany, Belgium, Spain and the Netherlands. The European Union is to be held responsible to a considerable extend for this tragedy, due to the externalization of the border control on the African

continent, the militarization of the border regime and the construction of walls in

collaboration with countries of the global south.
Sit-in at Checkpoint Charlie: Saturday, February 6th, 12 p.m. – 3 p.m.

Checkpoint Charlie, Friedrichstr. 43–45

Subway: U 6 Kochstraße, U 2 Stadtmitte

Bus: M 29 Kochstraße
Conference: Saturday, February 6th, 6 – 9 p.m.

Mehringhof Versammlungssaal, Gneisenaustr. 2a
Organizers: Voix des Migrants, URBB (Union des Réfugié-es

de Berlin-Brandenbourg), Refugee Community Berlin, ae act

(afrique-europe-interact), Watch The Med Alarm Phone, Corasol

Stoppt den Krieg gegen Migrant_innen!

Am 6. Februar 2014 setzte die spanische Guardia Civil Gummigeschosse und Tränengas gegen Migrant_innen ein, die versuchten vom marokkanischen Tarajal in die spanische Exklave Ceuta zu schwimmen. Dabei töteten sie 15 Menschen. Im Herbst 2015 schloss das Gericht den Fall gegen 16 Polizeibeamte, die von spanischen NGOs verklagt worden waren. Um der Tragödie von Tarajal zu Gedenken und in Solidarität mit den Migrant_innen werden in Frankreich, Deutschland, Belgien, Spanien und den Niederlanden an diesem Tag zahlreiche Aktivitäten stattfinden. Durch ihre Externalisierung der Grenzkontrollen auf den afrikanischen Kontinent, die Militarisierung des Grenzregimes und dem Bau von Mauern in Kollaboration mit den Ländern des globalen Sudens ist die Europäische Union zu einem entscheidenden Teil verantwortlich für diese Tragödie.
Sit-in am Checkpoint Charlie: Samstag 6. Februar, 12 – 15 Uhr

Checkpoint Charlie, Friedrichstr. 43-45

U-Bahn: U 6 Kochstraße, U 2 Stadtmitte

Bus: M 29 Kochstraße
Konferenz: Samstag 6. Februar, 18 – 21 Uhr

Mehringhof Versammlungssaal, Gneisenaustr. 2a
Organisator_innen: Voix des Migrants, URBB (Union des Réfugié-es

de Berlin-Brandenbourg), Refugee Community Berlin, ae act

(afrique-europe-interact), Watch The Med Alarm Phone, Corasol